Back to the future: 1965

En ce début d’année, voilà un message d’Ambroise, alias Yacco71 sur le forum:

En allant voir Bon Baisers de Russie au cinéma, j’ai bien vu que ma Géraldine avait craqué devant la réclame pour cette nouveauté qui montrait un ustensile de cuisine capable de faire plein de choses tout seul, plus vite et mieux qu’à la main. Pourtant les images ne furent pas bien longues après les actualités Pathé, mais j’ai juste eu le temps de retenir le nom de l’engin « Robot Marie », facile, le même nom que notre voisine. Etes-vous aussi aller voir la suite de Dr No ? J’avoue que les histoires de cet espion anglais sont vraiment trépidantes. Je ne sais pas si j’ai préféré sa vieille Bentley 3,5 Litre Drophead ou le visage de Tatiana, mais s’il y une suite à ces aventures, je me ferai un plaisir de retourner au cinéma pour les voir ! Bref je m’égare

Profitant d’un jour exceptionnel de fermeture de l’usine en cette fin d’année, offert par le patron en plus de nos 3 semaines de congés payées, je me suis rendu chez l’agent Moulinex le plus proche. L’excuse idéale pour une promenade en Cortina, la saison ne se prête guerre à la Sprite que je délaisse un peu depuis que la Ford est arrivée l’année dernière. Même si la petite Healey aura 7 ans l’année prochaine, je ne peux me résoudre à la vendre, j’y suis sans doute attaché et elle est fort agréable l’été venu…

 

 

Me voici donc de retour de la ville avec le précieux outil dans le coffre ! La chose me semble bien complexe avec sa multitude d’accessoires, le représentant de la marque Alençonnaise a bien essayé de m’expliquer l’intérêt de chacun, mais j’avoue préférer ma clé de 12. Mais ma Géraldine était bien heureuse de découvrir le paquet, semblant quant à elle comprendre l’utilité du moindre embout se fixant à l’extrémité du moteur électrique.

C’est fou ce que peut faire cette électricité quand même, je ne peux m’empêcher de repenser aux exploits de la Jamais Contente, sans vraiment comprendre pourquoi les automobiles à batterie n’ont pas été plus développées. Ceci-dit rien ne vaut cette odeur d’essence ou ce bruit d’échappement, un petit réglage de carbu et ça roule. Comment pourrions-nous faire avec des batteries à changer après chaque promenade ?

Après quelques essais à la maison, ma Géraldine s’est empressée d’aller montrer son nouveau « robot » (il parait que ça s’appelle comme ça et qu’un jour ils feront tout à notre place, même la poussière !) à ses copines, le Moulinex posé sur le siège passager de sa 2cv. De mon côté je me concentre sur les gâteaux étonnamment moelleux que ce robot permet de faire, finalement la modernité aurait du bon ?

Je profite de ce petit récit pour vous souhaiter une bonne année 1965, nous nous retrouverons avec certains d’entre vous au Mans pour la grande course des 24 heures ou la semaine suivante à Charade pour le Grand Prix de Formule 1. J’espère que Jim Clark sera plus chanceux que l’année dernière après sa casse moteur sur la Lotus, c’est quand même de sa faute, enfin grâce à lui, si j’ai acheté la Cortina… Pour les 24 heures, Ford le géant amerloc n’arrête pas de répéter qu’il va mettre une déculottée aux Ferrari, après sa performance cette année et le double abandon, il me semble un peu arrogant, à l’américaine comme on dit.

 

A bientôt !